iProtego. La startup mise sur les États-Unis

Numérique. La startup marseillaise iProtego, positionnée sur la gestion de l’identité numérique, souhaite ouvrir une filiale aux États-Unis afin de s’y développer.
Nettoyeur de réputation. La startup marseillaise iProtego, créée par Ludovic Broyer, qui ambitionne de démocratiser le nettoyage de l’identité numérique, va participer au prochain CES de Las Vegas, via Aix-Marseille French Tech et part à la conquête du marché américain. Elle va profiter de sa participation au CES pour s’installer aux États-Unis et proposer sa plateforme Osculteo, seul service en France à destination des particuliers. « Nous voulons redonner aux internautes, le contrôle de leur identité numérique. J’ai travaillé comme chasseur de têtes et je me servais de google et des réseaux sociaux pour faire de la veille ou trouver des candidats. J’ai été révolté de voir la façon dont l’information nous concernant est finalement utilisée sans même que nous en soyons informé. Je suis favorable au web 2.0, mais je pense que nous devons avoir les moyens de gérer notre vie privée », explique Ludovic Broyer.
Diagnostic de réputation
iProtego a ainsi mis en place une plateforme web, baptisée Osculteo, qui permet à tout un chacun de réaliser son diagnostic réputation et vie privée de façon gratuite. « Au cas où un problème se pose, il y a ensuite possibilité de supprimer l’information désagréable pour un forfait de 50 euros. Nous proposons une garantie de résultats : satisfait ou remboursé. Notre solution s’adresse à toute la famille. En cas de cyberharcèlement, notre plateforme propose un onglet qui permet d’être mis directement en relation avec les services de la gendarmerie ou les éditeurs des sites ». Osculteo utilise des algorithmes d’intelligence artificielle pour trier les informations issues des requêtes, notamment sur les homonymes. « La première version date de 2014. Nous en sommes à notre troisième version, qui est totalement conçue pour l’international. Notre objectif est résolument les États-Unis. Nous voulons y ouvrir une filiale commerciale qui se chargera de la distribution de notre produit outre-Atlantique ». En France iProtego protège d’ores et déjà 3,2 M d’internautes.
Recours à l’humain
« Nous travaillons via des partenaires, comme La Poste, Boursorama, Darty ou des assureurs. Nous mettons notre plateforme au service de ces clients ». L’entreprise propose une offre dédiée aux entreprises pour un montant allant de 3 à 5.000 euros. « Le coût est plus élevé car le travail est plus délicat. Les mots clés sur lesquels on travaille sont forts : arnaque, escroc… Des termes qui engendrent en général beaucoup de clics et remontent ainsi facilement ». Le travail est équipes d’iProtego est lié à l’informatique mais nécessite le recours à l’humain. « Il y a une grande variété de solutions à mettre en place. Nous pouvons contacter en direct les éditeurs de certains sites. Nous sommes des enquêteurs du web et nous trouvons les gens, même lorsqu’ils se cachent. Sinon, nos équipes connaissent parfaitement les mécanismes de référencement de Google et nous travaillons là-dessus pour faire remonter les informations, positives ou neutres, concernant un internaute et ainsi faire redescendre, et donc masquer, les informations négatives. « Nous avons toutefois automatisé beaucoup de tâches et nous sommes à même de traiter demain 30 M d’utilisateurs ».
Source: Le Journal des Entreprises (le 06 janvier 2017)


 
A propos de DEVEUM :
Notre objectif : trouver la route la plus sûre et le chemin le plus court, pour obtenir rapidement les bons financements au bon moment.
Dans le labyrinthe des dispositifs financiers et des réglementations fiscales, les entrepreneurs ont besoin d’experts qui s’engagent à leurs côtés.
Pour eux, Deveum a inventé un nouveau métier : le sourcing financier.
Pour plus de renseignements sur nos offres d’accompagnement, contacter DEVEUM au +33(0)4.84.25.18.60 ou par e-mail : contact@deveum.fr.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons