Améliorer la ville, un concept séculaire

plan

Le plan Haussmann à Paris, sous Napoléon III

        Busan, Dubaï, Dholera, Amsterdam, mais aussi Paris, Vienne, Toronto, New York, Londres, Stockholm, Berlin, Hong-Kong et beaucoup d’autres villes à travers le monde ont mis en avant une stratégie « smart city » une fois le concept popularisé au cours des années 2000. Pourtant, cette approche urbaine a émergé dans les mégapoles asiatiques dès 1980. Hongkong et Singapour par exemple, ont été contraintes de devenir des « villes intelligentes » bien avant les villes européennes, du fait de leur très forte population. En Europe, le développement de ce type de cités s’appuie également sur les particularités culturelles et territoriales, mais reste ancré sur l’idée motrice d’améliorer la ville sous toutes ses coutures : fonctionnement, consommation énergétique, gouvernance, cadre de vie, mobilité, sécurité, efficacité et fiabilité des services aux citoyens, qualité de vie … Depuis la nuit des temps, la ville fait l’objet de transformations ayant pour but de l’optimiser.

Depuis la construction des villes lors de l’ère médiévale aux fortifications de Vauban, de l’invention des aqueducs par les romains à la rénovation de Paris entreprise par le baron Haussmann, une certaine tendance perdure. Il s’agit d’innover pour répondre aux besoins d’un espace en mutation. Julien Damon, professeur associé à Sciences Po et auteur du rapport « Smart Cities efficace, innovante, participative : comment rendre la ville plus intelligente ? » pointe du doigt le phénomène de mode qui s’est construit autour de ce modèle citadin. Cette tendance s’inscrirait-elle uniquement dans un marketing urbain en quête de renouveau ? Les solutions techniques seraient-elles pensées en fonction des marchés potentiels ? Selon ce spécialiste, la « ville intelligente » permet avant tout une nouvelle relation entre habitants et villes, et comporte en ce sens un aspect novateur de l’histoire citadine.

        Bien que rendre la ville plus intelligente ne soit un concept nouveau, l’aube de la collaboration entre citoyens et preneurs de décisions octroie aux smart cities un fort potentiel, et la promesse d’un bel avenir.

Pour plus d’informations sur les opportunités de financement public liées au thème des « smart cities » ou toute information sur les possibilités de soutien au développement de vos projets, n’hésitez pas à nous contacter : +33(0)4.84.25.18.60 ou contact@deveum.fr.

Sources : OpenDataSoft, C’est quoi la smart city ? Une introduction à la ville intelligente ;
Julien Damon, Les quatre piliers et les dix tendances de la smart city, Slate.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons