Les Pays-Bas et leur capitale ont relevé le challenge smart city !

5cMaisons flottantes dans un quartier d’Amsterdam

             Amsterdam est la ville pionnière en matière de smart cities à l’échelle européenne. Lancé en 2009, le projet urbain « Amsterdam smart city » intègre à la fois habitations durables (avec mesure de la consommation d’énergie et des émissions de CO2), développement de points de raccordements électriques pour recharge (de voitures comme de bateaux), élaboration d’une rue commerçante économe en énergie, croissance des énergies renouvelables… Un groupe de travail indépendant, financé à part égale par des fonds publics et par des fonds privés, travaille sur les solutions pour réduire les dépenses et l’impact environnemental de la ville. L’accent est également mis sur la participation des citoyens afin d’encourager un mouvement « bottom up ».

             Le projet collaboratif « Amsterdam Smart City » réunit donc pouvoirs publics, entreprises privées, centres de recherche et citoyens. Maintes initiatives sont nées de cette association d’acteurs, en plus des principales activités évoquées ci-dessus : des « laboratoires vivants » dans les domaines de l’environnement ou de l’IoT, des points de collecte d’eau de pluie, des centres d’innovation, un plan de rénovation énergétique des bâtiments, un système de gestion du trafic, des lampadaires intelligents … Trois facteurs aident au développement de ces solutions au sein de la ville : un fonctionnement en plateforme de communication, l’expérimentation des idées et l’ouverture des données et des infrastructures. Cinq domaines d’action ont été identifiés pour optimiser la stratégie « smart city » : le travail, la mobilité, le logement, les services urbains et l’open data. Les projets ont su allier plusieurs de ces secteurs, comme celui des smart work centers, des espaces de coworking situés près des zones d’embouteillages ou résidentielles, afin de limiter les déplacements des travailleurs. L’objectif global d’Amsterdam est de réduire sa consommation d’énergie et ses émissions de CO2 (de 40% d’ici 2025, par rapport à 1990, soit deux fois plus que la cible européenne). Il s’agit d’un réel enjeu pour cette métropole qui attire de plus en plus d’habitants et de visiteurs, et qui craint un phénomène de surpopulation.

             Amsterdam s’est vu décerné le prix de la « capitale européenne de l’innovation » en avril 2016, par Carlos Moedas, le commissaire européen à la Recherche. Quatre aspects de la vie urbaine ont été salués au travers de ce titre : la gouvernance, l’économie, l’insertion sociale et la qualité de vie. Les Pays-Bas ont réussi à intégrer la politique d’innovation et le développement durable comme principes directeurs. En effet, d’autres projets, d’ampleur nationale, œuvrent en faveur d’une transition énergétique intelligente, tels que l’ « EnergieSprong » (le saut énergétique), pensé par le gouvernement pour le secteur de l’habitat, dès 2010.

Pour plus d’informations sur les opportunités de financement public liées au thème des « smart cities » ou toute information sur les possibilités de soutien au développement de vos projets, n’hésitez pas à nous contacter : +33(0)4.84.25.18.60 ou contact@deveum.fr.

Sources : Articles sur les sites d’EDF, de Solucom, Smart Grids, la gazette des communes, le Comité des régions de l’UE et du Monde.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons