Les smart cities : un développement à travers le monde

p2

Carte des 67 villes les plus avancées en matière de smart cities, l’Usine digitale, 2014.

Dans l’article précédemment paru sur le site de Deveum, les smart cities étaient à l’honneur. Apparues aux Etats-Unis, ces villes vertes, durables, connectées et centrées sur leurs citoyens ont conquis l’Europe. Ces deux entités géographiques ne sont toutefois pas les seules concernées par cette transformation multidimensionnelle de l’espace urbain. Dans les prochains mois, une série d’articles reviendra sur plusieurs sujets liés à la ville intelligente : exemples d’initiatives, ancienneté du concept, acteurs, position de la France, tendances européennes, grands objectifs, succès technologiques. Pour débuter ce feuilleton, et afin d’appréhender à la fois les réalisations concrètes et l’universalité de cette approche, nous vous proposerons un bref tour d’horizon de grandes initiatives smart cities à travers le monde.

L’exemple de Busan en Corée du Sud

p3

            La première destination choisie pour ce voyage est celle de Busan, la deuxième plus grande ville de la République de Corée, et le sixième port à conteneurs le plus actif du monde. Dans cette importante cité touristique, l’infrastructure des TIC a concentré l’attention du gouvernement dès l’année 2005. Une véritable révolution technologique s’est opérée au service de la logistique portuaire, du tourisme, de la santé, de la prévention des catastrophes naturelles, des transports et des citoyens. En 2008, l’entreprise de télécom KT et Cisco ont construit une « autoroute de l’information » reliant plusieurs centaines d’organisations et avec un débit de 10 gigabits, sur une étendue de 800 km. Un centre d’applications mobiles lancé en 2011, le Busan Mobile Application Centre (BMAC), fournit espaces de travail, équipements de développement et services de tests et de consultation gratuitement aux entrepreneurs. Le gouvernement de la métropole, cinq universités locales et le BMAC sont mis en relation grâce à une plateforme « cloud », qui proposera bientôt de nouveaux services digitaux aux habitants de Busan. Ces projets et dispositifs se sont inscrits dans la volonté de faire de Busan un hub technologique aux importantes retombées économiques, un pari définitivement réussi. A titre d’exemple, l’initiative du BMAC peut être citée : créée un an plus tôt, celle-ci avait déjà généré plus de 2 millions de dollars de recettes en 2012, avec le développement de 70 applications.

Pour plus d’informations sur les opportunités de financement public liées au thème des « smart cities » ou toute information sur les possibilités de soutien au développement de vos projets, n’hésitez pas à nous contacter : +33(0)4.84.25.18.60 ou contact@deveum.fr.

Sources : International Telecommunication Union (avril 2016) : Introduction to Smart City, GSMA (août 2012) : South Korea : Busan Green u-City.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons