Conseils et erreurs à éviter pour réussir sa levée de fonds !

Dans son article du 21 août 2015 pour le site internet Les Échos Business, le Réseau Entreprendre développe comme suit, les cinq étapes clés d’une levée de fonds, un ensemble de conseils précieux et quelques erreurs à éviter :

1. Se poser les bonnes questions : pourquoi ce type de financement plutôt qu’un autre ? Ai-je une notoriété suffisante dans mon domaine, suis-je un homme de réseau, mon projet va- t-il séduire ? Les investisseurs misent sur la personnalité du chef d’entreprise, ses valeurs, sa capacité à mener le projet, à fédérer, ou alors sur la promesse d’une belle aventure ambitieuse, mais réaliste,

2. Anticiper et se faire conseiller

3. Gagner le soutien « d’ambassadeurs » : Prescripteurs, leaders d’opinion, clients… Pouvoir montrer que vous avez la confiance de personnes reconnues dans le domaine… Cela crédibilise votre projet ! En amont du lancement de votre levée de fonds, il est donc important de sensibiliser à votre projet les personnes susceptibles de le soutenir…,

4. Bien penser l’opérationnel : les projections financières servent à montrer aux investisseurs potentiels votre vision et votre volonté de développement, ainsi que le potentiel du projet ; elles sont donc indispensables. Cependant, elles doivent reposer sur une déclinaison opérationnelle pragmatique de cette vision, que vous devez pouvoir expliquer afin de convaincre de la faisabilité et du réalisme du projet…

5. Communiquer efficacement : vous devez être capables de « faire savoir » pour susciter l’intérêt et l’adhésion, d’abord des « ambassadeurs », puis des investisseurs.

LES CONSEILS POUR RÉUSSIR

Mettez l’équipe en valeur…

Votre personnalité étant un élément important de la relation, restez-vous même, humble, et témoignez de la maîtrise de votre projet et de votre vision,

Un projet ne repose pas que sur le chef d’entreprise : l’équipe compte, et elle doit être en adéquation avec le projet,

Dans la mesure du possible, présentez-vous en équipe (deux ou trois personnes) en mettant en évidence votre complémentarité, le rôle de chacun, et aussi « qui décide au final ». Les investisseurs ont besoin d’être rassurés en sachant qu’il y a un «pilote dans l’avion »…

Préparez-vous au maximum et soyez disponible…

Une levée de fonds est toujours chronophage. Il faut y être préparé au maximum et le dirigeant doit pouvoir y consacrer la grande majorité de son temps,

entourez-vous et faites-vous accompagner pour la levée de fonds par des spécialistes de la levée de fonds (dirigeants qui en ont l’expérience, avocat, expert-comptable, pourquoi pas leveur de fonds…).

Soyez convaincant…

Faites un executive summary attractif avec une « accroche », qui permettra de retenir l’attention au milieu de la pile de dossiers reçus…

Soignez votre business plan, en insistant sur l’aspect différenciant du produit/service et surtout sur le « marché ». C’est l’élément qui compte le plus pour les investisseurs. Les projections financières représentent la suite logique de tout ce qui précède… Faites attention aux signaux implicites, mais négatifs contenus dans votre business plan,

Rationnalisez et crédibilisez au maximum le projet. Validez bien votre projet sur le plan économique. Idéalement, cette validation passe par la signature de contrats à la rentabilité démontrée… Montrez que votre projet se décline de façon opérationnelle…,

L’apport personnel est indispensable pour inspirer confiance, car il constitue un indicateur de la motivation du dirigeant et de sa confiance dans son projet. Il peut se faire en capital et/ou sous forme de comptes courants d’associés (bloqués dans ce cas).

Soyez réaliste et pragmatique…

L’investisseur attend une plus-value significative. Montrez l’intérêt de votre projet en terme d’idée, de marché, de positionnement, et sachez le mettre en avant, en répondant à la question essentielle : comment allez-vous gagner de l’argent ?

Il est important que vous puissiez montrer un calendrier précis des opérations : à partir du moment où l’argent sera apporté, à quoi va-t-il être consacré ? Selon quel échéancier?

Gardez les pieds sur terre en termes de valorisation, et ne raisonnez pas qu’en pourcentage de capital. À terme, mieux vaut détenir une part moindre d’une belle entreprise qu’une part importante d’une entreprise qui ne vaut rien… Affichez une valorisation en rapport avec les réalisations démontrant l’avancement du projet.

Soyez stratège…

Gérez le timing de façon fine. Suivez le plus possible les adages : «Avant l’heure, ce n’est pas l’heure, après l’heure, c’est plus l’heure…» et «Rien ne sert de courir, il faut partir à point…». Et prenez le temps de préparer votre levée de fonds. Dans l’idéal, faites-la tant que vous n’en avez pas besoin,

Établissez un planning. Vous êtes pressé de faire aboutir les négociations, mais avec du temps pour l’étude du dossier (à l’exception des cas où il y a des contraintes d’investissements dans un certain délai),

Tout en montrant que vous avez une vision, restez réceptif et ouvert vis-à-vis des observations et réserves formulées par les investisseurs. Cela prouve votre capacité à vous remettre en cause, bref votre flexibilité.

Pensez à l’avenir…

Essayez de choisir vos investisseurs en fonction de ce qu’ils peuvent vous apporter en plus de leur argent (notoriété, expérience, réseau…) et surtout en fonction de l’affectio societatis… Tous les investisseurs ne se valent pas,

Si vous devez conclure avec un investisseur, assurez-vous d’avoir trouvé un compromis et de partir sur de bonnes bases. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un « mariage » et que vous allez travailler ensemble pour les prochaines années. Les rancœurs sont toujours mauvaises sur le long terme et jamais dans l’intérêt de l’entreprise !

LES ERREURS À ÉVITER :

« Si votre projet ne rentre pas dans les critères de levée de fonds, ne vous épuisez pas à faire le tour de la place, et creusez les autres solutions de financement ; la première étant les clients ! » Christophe Chausson, de France Business Angels,

Il ne sert à rien d’envoyer votre business plan ou votre executive summary à tous les investisseurs, il faut les cibler ! Il s’agit d’un monde petit où tout le monde se connaît, et ce genre de stratégie est vu comme un manque de discernement rédhibitoire…,

Évitez les pièges classiques pour renforcer l’attrait de votre projet, comme majorer nettement les volumes de ventes et le chiffre d’affaires !

Évitez de donner l’impression aux investisseurs que leur argent va servir à plus rémunérer les porteurs de projet qu’à développer l’entreprise !

Évitez de montrer un prévisionnel qui est déjà dépassé et n’est plus d’actualité ! Les mois passant, il faut le mettre à jour régulièrement en fonction du réalisé…,

Les négociations sont longues… Anticipez et évitez de les faire « au pied du mur » et de vous « retrouver le couteau sous la gorge »,

Attention à ne pas survaloriser un apport en nature pour « gonfler » mécaniquement la valorisation de l’entreprise ! Cela fait fuir les investisseurs, car la valeur d’une entreprise ne se calcule pas en fonction du nombre d’heures non rémunérées que vous y avez passées (même si elles sont importantes et ont permis l’avancée du projet…).

QUELQUES CONSEILS POST LEVÉE DE FONDS :

Vous êtes dans l’opérationnel et avez « le nez dans le guidon ». Votre investisseur est externe et bénéficie de recul. La confiance est cruciale. Sachez l’impliquer, profiter de ses conseils et lui parler de vos difficultés.

Vous devez lui présenter des comptes. Il doit rendre des comptes à ses souscripteurs. Organisez un reporting de qualité et préparez les réunions.

Vous pensez en termes de pouvoir. Il pense en termes de contrôle. Il y a du bon dans la SA à Directoire et Conseil de surveillance.

Vous pensez : « je lui ai fait gagner plein d’argent ». Il pense : « sans moi, il n’en serait jamais là ». L’union fait la force. L’objectif est de nouer un partenariat « gagnant-gagnant ».

Pour toute question relative à la recherche de financement et la levée de fonds, n’hésitez pas à nous contacter. Nous saurons vous faire profiter de notre expérience et réseau pour maximiser l’enveloppe nécessaire et vos chances de réussite.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons