Bpifrance lance 3 appels à projets en faveur de la filière numérique.

Porté par Bpifrance dans le cadre des Investissements d’avenir, l’action baptisée « Coeur de filière numérique » entre dans une seconde phase et présente trois appels à projets collaboratifs de recherche et développement dans les domaines stratégiques suivants :

Calcul intensif et simulation numérique.

Cet appel doit permettre de renforcer la maîtrise des outils permettant d’exploiter les prochaines générations de supercalculateurs, de contribuer au développement d’entreprises porteuses de solutions particulièrement innovantes, ou de favoriser une coopération accrue entre les acteurs, en particulier les fournisseurs de technologies et les secteurs utilisateurs.

Les projets présentés doivent s’inscrire dans l’un des axes technologiques ci-dessous, et trouver des débouchés dans un ou plusieurs des domaines applicatifs ci-dessous.

Les axes technologiques visés par l’appel à projets sont les suivants :

nouvelles architectures matériel-logiciel,

algorythmes et noyau logiciel optimisés pour le parallélisme.

Les domaines applicatifs visés par l’appel à projet sont les suivants :

modélisation et simulation pour la santé,

modélisation et simulation des systèmes urbains,

industries manufacturières et énergie,

technologies numériques pour le végétal,

modélisation et simulation des matériaux,

technologies HPC pour le multimédia.

La date limite de dépôt est prévue au 15 avril 2015.

L’aide prend la forme d’une subvention ou d’une avance remboursable.

Le taux d’intervention est, en pourcentage du montant des dépenses éligibles, au maximum égal à :

45 % pour les PME,

30 % pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI),

25 % pour les grandes entreprises.

Logiciel embarqué et objets connectés.

Cet appel doit permettre de développer et pérenniser une filière dans le domaine des plateformes d’exécution pour applications industrielles, ou de favoriser la diffusion des technologies de plateformes embarquées auprès d’industrielles utilisateurs de différentes filières (automobile, aéronautique, objets connectés, etc.).

Les projets présentés doivent s’inscrire dans au moins un des axes technologiques et trouver des débouchés dans au moins un des domaines applicatifs.

Les axes technologiques visés sont les suivants :

plates-formes d’exécution pour systèmes embarqués génériques et briques associées : virtualisation et hypervision ; architectures réparties, middleware et réseaux embarqués ; certification,

outils de conception et de validation : modélisation, simulation, validation et vérification des logiciels exécutant sur la plateforme et des systèmes intégrant cette plateforme ; plateforme logicielles embarquées de service.

Les domaines applicatifs visés sont les suivants :

industriels critiques : automobile, aéronautique, défense, cyber-sécurité, nucléaire,

industriels non-critiques : systèmes de production, de distribution et de maîtrise de l’énergie, monétisation des échanges.

Les projets peuvent être déposés jusqu’au 15 avril 2015.

L’aide prend la forme d’une subvention ou d’une avance remboursable.

Le taux d’intervention est, en pourcentage du montant des dépenses éligibles, au maximum égal à :

45 % pour les PME,

30 % pour les entreprises de taille intermédiaire,

25 % pour les grandes entreprises.

Sécurité numérique.

Cet appel doit permettre d’améliorer la protection et la défense des systèmes d’information.

Pour chacun, sont visés des projets collaboratifs de recherche industrielle ou de développement expérimental, portés par des PME ou des entreprises de taille intermédiaire de moins de 2 000 salariés.

Les projets présentés doivent s’inscrire dans au moins un des axes technologiques suivants :

solutions de protection des infrastructures et dispositifs voix/visiophonie sécurisés sur IP,

solution intégrée de sécurité pour les PME,

outils de détection et d’investigation système.

Les projets peuvent être déposés jusqu’au 30 avril 2015.

L’aide prend la forme d’une subvention ou d’une avance remboursable.

Le taux d’intervention est, en pourcentage du montant des dépenses éligibles, au maximum égal à :

45 % pour les PME,

30 % pour les entreprises de taille intermédiaire,

25 % pour les grandes entreprises.

Dotée d’une enveloppe globale de 150 M€, l’action publique « Cœur de filière du numérique » a pour ambition d’accroître la compétitivité des entreprises françaises du secteur. Pour davantage de renseignement sur les trois appels à projets précités, vous pouvez consulter le site de Bpifrance ou nous contacter.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons