Bpifrance finance l’innovation non-technologique des mars 2014

Face au retard de la France dans le domaine de l’innovation non-technologique, Paul-François Fournier, nouveau directeur de l’innovation de BpiFrance, décide d’intégrer, dès 2014, les activités dites non-technologiques, dans le champ d’application des dispositifs de soutien suivants :

  • Aide à l’innovation : une enveloppe supplémentaire de 100 millions d’euros (soit une augmentation de 30 % par rapport à 2013) permettra d’intégrer les projets non-technologiques dans le champ d’application.
  • Programme investissements d’avenir (PIA2) : à partir de 2015, 120 millions d’euros supplémentaires seront dédiés spécifiquement à l’innovation non technologique.

Le but de ces dispositifs est de créer de la croissance grâce à l’innovation.

Pour accroître les activités d’innovation non-technologiques au sein de l’hexagone, Bpifrance a pris deux initiatives :

  • La création d’une  » Bourse des nouveaux entrepreneurs  »

La banque publique propose des mars 2014, une enveloppe de 30 000 € aux chefs d’entreprises souhaitant amorcer le développement de projet d’innovation non technologique. L’objectif étant de financer environ 300 projets en 2014.

  • La signature d’une convention de partenariat avec l’Agence pour la Promotion de la Création Industrielle (APCI).

Ce partenariat a pour but de former plus de 120 chargés d’affaires de la banque publique aux métiers de l’innovation et les mettre en réseaux avec l’écosystème des designers français.

Bpifrance, par le biais ces actions, soutient les entrepreneurs innovants pour également générer plus de « champions français ».

Pour davantage de renseignements sur les nouvelles mesures en faveur des innovations non-technologiques, vous pouvez consulter le site de la Bpifrance, ou nous contacter.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons