Zoom sur le prêt participatif Croissance PMI : des quasi-fonds propres, sans participation au capital !

L’Union des Industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) a lancé en 2009 dans le cadre du programme UIMM Invest PMI, le fonds de garantie “Croissance PMI” destiné à financer les investissements stratégiques des PMI adhérentes de l’IUMM et/ou de la Fédération des Industries Mécaniques (FIM).

Confié à la gestion de la Caisse Mutuelle de Garantie des Industries Mécaniques (CMGM), le fonds Croissance PMI a permis, en partenariat avec des établissements bancaires, de proposer aux PMI des prêts participatifs pour permettre le financement de leur développement.

Pour bénéficier du dispositif, les PMI doivent répondre aux critères suivants :

  • Avoir entre 10 et 250 salariés (dérogations possibles),
  • Avoir une cotation Banque de France d’au moins 5+,
  • Avoir publié au moins trois bilans,
  • Présenter une situation nette positive supérieure ou égale à l’endettement à moyen terme,
  • Avoir une capacité d’autofinancement au moins égale à l’annuité des crédits,
  • Être adhérent à l’une des chambres syndicales territoriales de l’UIMM adhérentes au dispositif Croissance PMI.

Le montant de ces prêts sera compris entre 100 et 400 K€, auquel s’ajoute le montant du prêt bancaire (qui devra représenter au moins 33 % du prêt participatif). La durée est comprise entre 4 et 8 ans avec une possibilité de différé de 2 à 3 ans en franchise de remboursement.

Aucune garantie personnelle n’est demandée au dirigeant de la PMI financée, mais la PMI devra souscrire au fonds de garantie mutuel Croissance PMI, à hauteur de 5 % du prêt participatif.

Le prêt pourra servir à tout investissement susceptible de faire l’objet d’une immobilisation comptable : machines, installations, process, mises aux normes environnementales, développement à l’international, croissance externe (sauf via une Holding), immobilisations incorporelles, brevets, frais d’industrialisation etc.

Le coût pour l’entreprise est limité puisque le taux de refinancement de la banque est fixé a 2,25 %, et que les frais d’étude de la CMGM se limitent à 1 % du montant du prêt.

À noter que le prêt participatif a de multiples avantages pour les petites et moyennes industries à la recherche de financement :

  • Il est assimilé à des quasi fonds propres (il intervient en haut de bilan) ;
  • Il ne nécessitant pas d’entrée au capital de l’entreprise, il laisse le dirigeant totalement indépendant ;
  • Il est sans garantie réelle ou personnelle ;
  • Son remboursement au nominal évite la valorisation de l’entreprise.
  • Il n’est pas demandé une quelconque participation aux résultats de l’entreprise.

Pour davantage de renseignements, vous pouvez consulter le site de la CGMG, ou nous contacter.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons