Création du 1er fonds d'amorçage dédié aux biothérapies innovantes et aux maladies rares

Porté par l’AFM Téléthon et le Fonds National d’Amorçage (FNA), dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), ce nouveau fonds à pour objectif de :

  • Favoriser les projets thérapeutiques visant à offrir aux patients atteints de maladies rares l’accès à des traitements innovants,
  • Permettre l’émergence de traitements pour des pathologies fréquentes à partir des innovations thérapeutiques développées pour ces maladies rares.

Pour ce faire le nouveau fonds d’amorçage investira dans les entreprises émergentes à fort potentiel de développement répondant aux critères suivants :

  • Être créée depuis moins de 8 ans avant la date à laquelle un investissement est envisagé,
  • Être non cotée en bourse,
  • Avoir son siège en France ou en Europe,
  • Être « innovantes » : id est détenir le label d’entreprise innovante délivré par Bpifrance (ex OSEO) ou engager plus de 15 % des dépenses annuelles de la société dans des activités de R&D,
  • Être exclusivement en « tour d’amorçage », à savoir des investissements aux côtés des actionnaires fondateurs.

Le fonds privilégiera cependant les entreprises exerçant leurs activités dans le domaine des thérapies innovantes ciblant notamment les maladies rares, et incluant les nouvelles approches thérapeutiques, dont certaines arrivent à un stade de maturité compatible avec le développement industriel : thérapie génique, thérapie cellulaire, modulation pharmacologique de l’expression de gènes, anticorps monoclonaux, protéines thérapeutiques et immunothérapies.

Les entreprises apportant des innovations et avancées pour le diagnostic, les biomarqueurs et les dispositifs médicaux, encore une fois dans le domaine des maladies rares pourront aussi être financées.

Fort d’un premier closing de 50 M€ le fonds souhaite prendre entre 12 et 15 participations dans des entreprises innovantes en phase d’amorçage, soit un ticket par entreprise compris entre 3 et 10 M€.

D’une durée de vie de 12 ans prorogeable, ce fonds commun de placement à risque (FCPR) sera géré par CDC Entreprise, future entité de la Banque Publique d’Investissement (BPI) avec l’objectif d’accroître le montant total investi jusqu’à 120 M€.

Pour davantage de renseignements vous pouvez consulter le site de CDC Entreprise, ou nous contacter pour accroître vos chances d’être financé.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons