Un deuxième appel à projet pour les filières industrielles stratégiques

Ouvert jusqu’au 31 décembre 2013, ce nouvel appel à projet en faveur des PMI à pour but d’accroître leur développement, leur dynamisme et leur compétitivité sur le plan international.

Les PMI et ETI de moins de 5000 salariés (ou appartenant à un groupe de moins de 5000 salariés) des douze filières suivantes peuvent en bénéficier :

  • Les services et technologies de l’information et de la communication
  • Les éco-industries (dont industries de l’énergie)
  • L’aéronautique
  • L’automobile
  • Le ferroviaire
  • Le naval
  • La chimie et les matériaux (dont chimie verte)
  • L’industrie et les technologies de santé
  • Le luxe et la création
  • Les industries des biens de consommation et de l’aménagement
  • L’agroalimentaire et les agro-industries
  • Le nucléaire.

Les types de projets éligibles sont les suivants :

  • Les projets collectifs ou individuels, régionaux, inter-régionaux ou nationaux de renforcement de la capacité stratégique des PMI et ETI. Il s’agit des opérations associant les PMI et ETI d’une même filière, visant à développer leur compréhension de la stratégie de leur filière et inscrire leur propre action dans ce contexte.
  • Les projets de créations d’unités industrielles partagées,
  • Les opérations de création d’unités industrielles partagées permettant à des sociétés d’une même filière s’inscrivant dans une stratégie globale commune de mutualiser leurs investissements, participer activement à la stratégie de la filière et de lever certains freins à leur développement,
  • Les projets de mise en place d’outils de services collaboratifs : projet de collaboration de plusieurs entreprises d’une même filière autour de dispositifs permettant de minimiser les coûts, d’améliorer l’efficacité et de structurer la filière au sein d’un outil partagé.

Le financement prendra la forme soit de subventions d’investissement, soit d’un soutien au fonctionnement pour la mise en place et l’exploitation du projet. Le montant octroyé sera, au maximum, égal à 50 % des dépenses éligibles du projet.

La nécessité du soutien financier de l’UE et des collectivités territoriales devra être clairement mis en exergue.

Pour davantage d’informations vous pouvez consulter le site d’OSEO ou nous contacter.

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons