La Banque Publique d'Investissement est lancée par le gouvernement

L’ambition de la Banque Publique d’Investissement (BPI) est grande : il s’agit de créer une banque globale couvrant la plupart des besoins financiers des PME et des ETI, qui sera opérationnelle début 2013.

La BPI va rapprocher des métiers et des cultures aussi différents que ceux d’OSEO, du Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) et de CDC-Entreprises, avec pour mot d’ordre de rendre aux PME un service « simple, complet et surtout décentralisé » en proposant un guichet unique en régions. A moyen terme, des liens étroits devraient également se nouer avec la COFACE et UBIFRANCE.

La volonté affichée est que 90% des décisions financières soient prises en région, au plus près des territoires couverts.

Cette banque publique devrait être moins sensible à sa rentabilité à court terme que les banques commerciales classiques et aura pour objectif prioritaire de promouvoir les filières d’avenir.

Elle sera dotée d’une force de frappe très significative avec plus de 42 milliards d’euros (plus que le budget de la Défense…) : 20 milliards d’euros destinés à être prêtés, 12 milliards servant de garanties et 10 milliards d’euros consacrés à des investissements en fonds propres répartis sur les 5 prochaines années.

Les PME pourront prétendre obtenir de la BPI des financements à tous les stades de leur développement, un accompagnement financier et le soutien à leurs projets innovants.

Une affaire à suivre…

Show Buttons
Share On Linkedin
Contact us
Hide Buttons